Le saviez-vous ?

Grâce à une approche régionale de la production, Caterpillar est en mesure de répondre à la demande mondiale.

Caterpillar Inc.: « Tracer le chemin de l'avenir…»


Photos Caterpillar, Inc.

Depuis sa fondation en 1925, Caterpillar est devenu le plus grand producteur mondial d'équipements de construction et de mines, de moteurs diesel et au gaz naturel et de turbines à gaz industrielles. Cette société qui figure sur la liste du Fortune 50 compte aussi parmi les principaux prestataires de services mondiaux, dans les domaines finances, reconversion, logistique, transport ferroviaire et divers.

Ayant son siège à Peoria, en Illinois, Caterpillar est une entreprise internationale qui possède des racines américaines, tout en produisant ses machines et ses moteurs dans toutes les zones géographiques de la planète. Opérant dans 50 pays et employant plus de 100.000 personnes, elle est fortement axée sur les marchés internationaux. En 2007, elle a réalisé environ les deux-tiers de ses ventes, pour un montant total de $45 milliards, en-dehors des États-Unis. Près de $12,7 milliards de produits ont été exportés à partir des États-Unis vers environ 200 pays et territoires.

Récolter les bénéfices du commerce


Photos Caterpillar, Inc.

Jim Owens, président-directeur de Caterpillar, attribue l’essentiel de la réussite économique de son entreprise aux avantages du libre-échange. « Caterpillar est un excellent cas d’école montrant comment les travailleurs américains peuvent se montrer compétitifs et gagner sur les marchés internationaux » a-t-il déclaré. « Considérant les milliards de dollars de produits exportés de nos usines américaines chaque année, on peut dire sans exagérer que beaucoup de nos employés dépendent de l’économie internationale pour gagner leur vie. C’est pourquoi nous avons fermement défendu le commerce international par le passé et nous continuerons à le défendre à l’avenir. » Vu l’envergure mondiale de Caterpillar, il n’est pas étonnant que cette société compte parmi les partisans les plus convaincus de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA).

Depuis que cet accord est entré en vigueur, les exportations de Caterpillar en direction du Canada et du Mexique ont respectivement augmenté de 300 et 473 pour cent. La croissance de l’emploi a suivi celle des exportations, si bien que Caterpillar emploie maintenant aux États-Unis 33 pour cent de travailleurs supplémentaires, soit au total près de 50.000 personnes aux États-Unis, depuis le vote de l’accord. Au Canada et au Mexique, où Caterpillar est présent au niveau de la production depuis presque 30 ans, on a également constaté une croissance de l’emploi - près de 8.000 travailleurs au Mexique et 700 au Canada.

La réussite de Caterpillar en Amérique du nord montre comment l’ALENA continue à générer des profits pour les entreprises, les consommateurs et les travailleurs dans chacun des trois pays. En 1982, Caterpillar a construit une usine à Monterrey, Mexique, pour produire des pièces détachées pour l’équipement lourd de construction et d’excavation. Entre autres produits de cette usine, qui emploie plus de 3.300 travailleurs, on compte les lames de bulldozer pour les engins à chenilles Caterpillar. Une fois achevées, ces lames voyagent 1.500 miles vers le nord jusqu’à East Peoria, Illinois, où des ouvriers américains construisent les engins puis exportent les produits finis dans des pays du monde entier. Certains de ces bulldozers sont exportés vers le Canada, où ils sont utilisés pour extraire le pétrole des sables pétrolifères d’Alberta. Ce pétrole est ensuite envoyé par oléoducs aux États-Unis pour y être raffiné.

« Malgré toute la rhétorique politicienne, l’ALENA nous met dans une situation où tout le monde en sort gagnant, » déclare Owens. « Il a profité aux économies respectives des trois pays, aux entreprises comme Caterpillar et aux travailleurs américains, mexicains et canadiens. »

Source: Gouvernement U.S. / Caterpillar, Inc.